top of page

Qu'est ce que l'Asbl Tatouage Belgique a fait pour les tatoueurs à l'heure actuelle?



Suzanne Helena Quartel, membre du collectif Unink, nous résume très bien la situation avec son post.

Suite à la pandémie Covid 19, l’asbl Tatouage Belgique a tenté de dialoguer avec le gouvernement et les institutions Belges pour trouver des solutions et un terrain d’entente pour que les tatoueurs puissent rouvrir le plus rapidement possible. L’asbl a su s’entretenir avec le ministre Clarinval , ce qui a eu pour conséquence directe la mise en pratique d’un protocole pour la réouverture des salons de tatouage en Belgique. Sans leur aide les salons de tatouage seraient restés fermés beaucoup plus longtemps pendant les confinements. Suite à cela, la CETA (le Council of European Tattoo Association) est apparue grâce à l’asbl, qui est un groupe d’associations d’artistes tatoueurs sur l’ensemble de l’Europe qui travaillent ensemble dans le but de défendre nos droits, et de faire bouger les choses sur le plan politique.


La CETA aide ‘Savethepigment’ (la pétition contre les lois sur les encres REACH, qui nous obligent à réduire/nous interdisent 4000 substances présentes dans les encres de tattoo, ainsi que 25 pigments depuis le 4 janvier 2022) à contrer cette décision arbitraire. Cette pétition est la plus grande ayant jamais existé dans l’histoire de l’Union Européenne.


N’oublions pas que nous ne sommes pas sorti d’affaire car le pigment bleu et vert seront interdits à partir de 2023, ce qui aurait pour conséquence que 70% de nos encres finiraient par être interdites si les choses ne changent pas, le combat n’est donc pas terminé. L’asbl Tatouage Belgique écrit régulièrement au gouvernement et aux organes de presse pour sensibiliser sur le protocole de la profession, chaque année nous sommes présents à la télévision nationale et dans les médias pour parler des différents problèmes de la profession, le travail clandestin, le manque de contrôle sur les réseaux sociaux, le non respect des normes d’hygiène, formations incomplètes et illégitimes, vols de projets, achat de matériel non conforme en ligne, précarité etc…


Nous sommes en contact avec le SPF économie, et avec tous les ministres de notre secteur, seul le ministre de la santé est aux abonnés absents. L’association est officiellement reconnue par l’état, et a le devoir de respecter la loi et le droit de se défendre grâce à celle-ci. Aucune forme de comportement agressif ou menace ne sont autorisés, les membres sont tenus de se tenir à la législation belge. N’oubliez pas de signer la pétition ci-dessous pour que le métier de tatoueur soit enfin reconnue comme profession :


Suzanne Helena Quartel








124 vues2 commentaires

2 commenti

Valutazione 0 stelle su 5.
Non ci sono ancora valutazioni

Aggiungi una valutazione

Suzanne pour info change.org ne transmet PAS les pétitions. Tu devras imprimer et la donner à qui de droit toi même. Change.org est une plate-forme qui en échange de faire des pétitions recueille nos données... mais pour toi et la cause je fais exception. Te laisse pas avoir. Faudra transmettre toi-même le reste des démarches

Mi piace

Je suis pour une reconnaissance MAIS non limitée aux professionnels. Ceux qui exercent à titre juste artistique.

Mi piace
bottom of page