top of page

Ink and illegal Tattoo - SNAT gets to be heard by the President of the French republic... Wow👍

Congratulations to our French colleagues 👍

The French association of tattoo artists SNAT gets to be heard by the president of the French republic. Everyone in France has understood the complexity and risk associated with the problem of illegal inks and tattoo artists. Great progress in all the nations of Europe except Belgium, the only country in which despite the appeals of the national press, the crisis and the closures, the illegal ones absolutely out of control, the government does not dialogue.


Did the tattoo die in Belgium?

It's a legitimate question.

Perhaps it's necessary to block the hygiene training of tattoo artists, because every month new tattooist are legally authorized to perform a job but without telling them what will happen once they are abandoned in the out of control market.

The state gives a certificate of hygiene and then the illegals can safely exercise without it? How is possible?


www.s-n-a-t.org


Bruno Menei

Chairman ATB



48 vues4 commentaires

4 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating

Oui, malheureusement le pouvoir c'est trop fragmenté, même moi j'ai compris en 10 années en Belgique. Désormais ne se rendent pas compte le danger que on vit dans notre métier... Pour chaque tatoueur légal il y a 5 et plus illégaux.

Like
Replying to

Pour résoudre le problème des tatoueurs illégaux ? Le statut d'artiste en Belgique est extrêmement problématique, pire que en France, j'ai étudié la question a l'île asbl à Schaerbeek, un desastre. Je pense que tout d'abord il faut donner à l'spf vraiment les, moyens de faire les contrôles et insérer un annexe dans la lois en clarifiant l'amende en cas de infraction. Bref il faudrait déjà que quelqu'un prend conscience du risque de santé publique.

Like

Laurence Lencreuse
Laurence Lencreuse
Jan 20, 2022

C'est l'exemple typique de la bureaucratie belge érigée en 36 strates où tous les ministres ont de beaux salaires, des prérogatives... mais le système mis en place (par eux-mêmes !) Rejette les fautes ou manquement sur d'autres collègues et/ou services... "ce n'est pas de mon ressort ". Notre classe politique est déconnectée des réalités sociales à un point où elle est devenue ABJECTE avec ces citoyens. Nous n'aurons d'autres solutions qu'un retour à des situations de facto clandestines, à moins d'un sursaut émanant de je ne sais qui, quoi, où quand? Les instances (spf) nous tiennent déjà en laisse, le ministre nous "castre" ... que certains ne soient nullement étonnés si les "chiens et chiennes" que nous sommes (à leur…

Like
bottom of page