top of page

Deuxième vague d’interdiction de composants dans les encres de tatouage (Reach) 2023:

Nous avons tous subi un énorme choc avec l’interdiction/obligation de baisser la quantité de 4000 substances se trouvant dans nos encres de tatouage début 2022, sur l’entièreté du territoire de l’UE ce qui a provoqué l’anarchie totale chez les tatoueurs Belges qui ne savaient plus se fournir d’encres en norme dans les temps.


L’interdiction est entrée en vigueur en pleine période de pandémie alors que les laboratoires été submergés ce qui a mis les bâtons dans les roues pour la mise au point des nouvelles encres. Sans oublier que la plupart des usines étaient complètement à l’arrêt.


Nombre d’entre eux ont du stopper leurs activités pendant plusieurs semaines en attendant de recevoir les encres en normes, qui tardaient à arriver car la demande était largement supérieure à l’offre. Les fournisseurs devaient redistribuer celles-ci à tous les tatoueurs de l’UE, et refaire des étiquettes adaptées à chaque pays dans leur langue respective.





Ceci sous-entend bien évidemment une organisation phénoménale, et de gros soucis de livraison qui ont laissé beaucoup d’artistes tatoueurs dans l’angoisse sans matériel pour pouvoir travailler, risquant de grosses amendes, fermeture, voir peine de prison en cas d’infraction.


•Nous ne sommes pas au bout de nos peines car en janvier 2023, nous perdons de nouveau 70 à 80% de nos encres…


En 2023, Reach banni le pigment Bleu et le Pigment vert, sans ceux-ci nous perdons 70 à 80% de nos couleurs actuelles, et oui de nos ´nouvelles ´ couleurs.


‘Le bleu et le vert pourraient disparaître des tatouages Ces autres couleurs, ce sont le bleu et le vert. Parmi les 21 colorants que la Commission européenne veut interdire, le bleu de phthalocyanine (Pigment Blue 15 : 3) et le vert de phthalocyanine (Pigment Green 7) font partie des cibles à abattre. Dès janvier 2023, ces pigments seront officiellement bannis de l’Union.’

C’est une bien triste nouvelle accablante pour nos tatoueurs Belges, qui une fois de plus vont se voir confrontés à un problème d’envergure, alors que la plupart ne se sont toujours pas remis des fermetures Covid et de l’augmentation de prix du matériel qui a ravagé notre si beau métier .


Sans oublier l’augmentation fulgurante des tatoueurs illégaux suite aux fermetures, qui constituent un danger pour la santé publique , mais aussi de la concurrence déloyale envers les artistes légaux/déclarés car ceux-ci tatouent toujours avec les anciennes encres procurées sur des sites douteux. La vente de matériel de tatouage est en vente libre sur des sites comme Amazon, Wish, voir même chez certains fournisseurs ‘officiels’ ne demandant aucun numéro de TVA à l’achat.


En attendant les tatoueurs en ordre, doivent se procurer des encres très difficilement accessibles suite aux ruptures de stock , et au double, voir triple du prix.


Les tatoueurs Belges sont-ils prêts pour la deuxième vague d’interdiction ? Les tatoués sont-ils prêts à faire leurs adieux aux tatouages colorés?




Suzanne Quartel

ASBL Tatouage Belgique


2 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Laurence Lencreuse
Laurence Lencreuse
Sep 14, 2022

Et bien si ça redevient hors la loi c'est l'état qui l'aura cherché moi j'en ai marre même si je tattoue 90% noir.

Ils ont fait du contre productif

Like
Suzanne Quartel
Suzanne Quartel
Sep 14, 2022
Replying to

oui je comprends tout à fait, le problème c’est que tu es contrôlée tu auras une amende du feu de Dieu, voir pire (fermeture eccetera) c’est un énorme risque à prendre. Après je comprends très bien pourquoi car ça fair 30 ans qu’on utilise ces encres, sans soucis a part quelques allergies (qui se soignent chez un dermatologue c’est pas la fin du monde et peuvent arriver avec n’importe quel produit de la vie de tous les jours on est bien d’accord), et en attendant la cigarette, l’alccol restent légaux c’est a ne rien comprendre 🤦‍♀️😨 il faut juste peser le pour et le contre… situation compliquée et les risques sont grands en cas de contrôle 😢

Like
bottom of page