Rechercher

Création Asbl Tatouage Belgique

Notre première communication officielle en tant que Association Nationale des Tatoueurs. Ici, vous êtes intéressé à faire partie de l'association, vous pouvez nous contacter par pin privé et via notre site internet. Plus d'informations dans les prochaines heures. -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous vous écrivons aujourd’hui au nom de notre ASBL belge,Tatouage Belgique, crée à partir de notre goupe Facebook du même nom (https://www.facebook.com/groups/tatouagebelgique/?ref=bookmarks),qui existe depuis plus de 6 ans et comptes plus de 4400 membres, au début de la crise. Il'y a approximativement 2 mois, nous avons également ouvert un blog (https://www.tatouagebelgique.org/) pour partager toutes les information liée à la crise actuelle.

Même si nous sommes sûr que le SPF Santé Publique vas mettre en place les mesures nécessaires, nous voulons apporter notre contribution, discutée avec des médecins et infirmiers tatoués et collègues tatoueres et perceurs. (Voir Protocole mis en place)

Nous avons également, il y a quelques semaines, lancé une pétition, (https://www.change.org/p/gouvernement-belge-r%C3%A9ouverture-des-tatoueurs-profession-%C3%A0-part-enti%C3%A8re-fr-nl-de?recruiter=848127937&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink&utm_campaign=share_petition&utm_term=share_petition&use_react=false)

qui compte maintenant plus de 1081 signatures (ce qui, proportionnellement aux nombres de belges tatoués fait beaucoup), afin de faire, enfin, reconnaître notre professions, car nous sommes actuellement toujours comparé aux coiffeurs et aux esthéticiennes, alors que pour exercer notre profession, nous devons d’abord suivre obligatoirement une formation à l’hygiène.

Il faut également prendre en compte le fait qu’un tatouage prend plus de temps qu’une séance chez l’esthéticienne ou le coiffeurs, de plus, nous faisons des blessures légères (infractions cutanées superficielles) propre, mais des blessures quand même. Nous pensons donc, que nos mesures de sécurités liées au COVID 19, doivent être adaptées à cela, aussi bien pour nos collègues professionnels que pour nos clients.

Nous avons créé notre ASBL pour pouvoir parler officiellement avec le SPF Santé publique comme prévu dans l’arrêté royal de 2005, aussi pour pouvoir sensibiliser au flux de tatoueurs clandestins (sans formation à l’hygiène, ni déclaré), qui, avec la crises actuelles à augmenté de façon significative.

(D’autres pays, on déjà mis en place des sanctions pour diminuer ce fléau, par exemple, en France, une amande et une peine de prison avec sursis.)

ce qui mène à se concerter également sur l’explosion de vente de matériel de tatouage et piercing en ligne, provenant de Chine, et ailler, qui constitue un risque sanitaire important.

C’est pour toutes ses choses là, que faire reconnaître notre profession est devenu une de nos priorités.

Nous tenons à continué à travailler de la meilleures manières possible pour notre sécurité, celle de nos clients et de nos familles respectives, et pour se faire, une collaboration étroite avec les autorités compétentes est indispensable, nous nous proposons donc, aux noms de Tatouage Belgique, de faire le lien entre administration, professionnel et clientèle pour pour une meilleur communication entre nous tous.

Nous vous écrivons afin également de nous proposer comme lien entre vous et notre secteur, nous sommes prêts à répondre a vos questions sur le sujet du tatouage.

Bien à vous,

Bruno Menei pour Tatouage Belgique

infotatouagebelgique at gmail.com

www.tatouagebelgique.org

-------------------------------------------------

Idée de protocole (analysé par des médecins et infirmiers tatoués) à mettre en place avec les autorités compétentes et qui évidement ont toutes les compétence officiels et notre plein respect.

• Privilégier les RDV en ligne pour discuter avec les clients.

• Travailler uniquement sur Rendez-vous. Il est conseillé de vérifier l'état de santé du client au moment de la réservation, et en tout cas 24 heures avant la date du rendez-vous. Lors de la prise de rendez-vous, il est conseillé de garder une plus grande marge pour la préparation de la zone de travail, pour bien vérifier qui les procédures en matière de hygiène sont respecté.

• S'il n'y a pas de conditions optimales, reporter le rendez-vous (présence de symptômes respiratoires ou grippaux, température supérieure à 37,5 degrés).

• Le client devra se rendre seul au studio. En cas de handicapé ou mineur, il doit être accompagné d'un seul parent / accompagnateur. •Le gel désinfectant, un masque et un conteneur pour les déchets non triés seront mis à la disposition du client à l'entrée

• Le professionnel sera responsable d'expliquer en détail l'utilisation correcte des normes de hygiène à respecter.

• Après avoir rempli le consentement éclairé, le client accepte le traitement.

• Avoir une surface dédiée, en matériau non poreux et désinfectable, où le client peut stocker des effets personnels (par exemple une chaise en matériau lavable, une table, un chariot, etc.).

• Afin d'optimiser l'efficacité des normes et le protocole d'hygiène, l'opérateur retire les bagues, bracelets, montres et bijoux en général, comme l'exigent les protocoles internationaux.

• Pendant la phase d'accueil, le professionnel porte le masque et maintient la distance sociale prévue.

• Le professionnel, là où le traitement spécifique l'exige, adoptera les mesures adapté et nécessaires à sa réalisation: dans le cas de tatouage ou piercing dans la partie haut du corps, où le client ne peut pas porter le masque, le professionnel doit porter des protections aptes à pas se contaminer (ex: FFP2, masque FFP3, visière, etc.)

• Avant de commencer le traitement proprement dit, le professionnel procède au lavage des mains en choisissant le type de lavage adapté au traitement en cours de préparation (lavage social, lavage antiseptique ou gel à base d'alcool).

• À la fin du traitement, le professionnel fournit au client toutes les informations nécessaires aux soins adaptés.

• Le professionnel s'assure que le client retire correctement le masque et se désinfecte les mains avec un gel à base d'alcool.

• Le professionnel nettoie la zone de travail. Il retire ensuite soigneusement les protections et désinfecte à nouveau ses mains. Ils mets un nouveau masque. Indications générales

• Chaque fois que les toilettes sont utilisées, une désinfection des mains avec un gel à base d'alcool devrait suivre.

• Le nombre de clients dans chaque zone doit être tel qu'il évite les rassemblements et respecte une distance sociale d'un mètre et demi selon les réglés belges de distanciations social.

• Laver les tissus non jetables à haute température.

• Utilisez seulement des matériels de protections certifié CE.

• Respectez la distance sociale entre les postes de travail.

• Délimitez les espaces au sol avec l'application de ruban adhésif d'une couleur bien visible.

• Nettoyer les différentes pièces, matériaux et mobiliers à l'aide de produits spécifiques selon la réglementation en vigueur.

• Dans tous les cas, le nettoyage doit être effectué en portant des protections spécifiques, en référence aux règles de sécurité au travail.

• Ne mélangez pas les détergents et suivez les instructions d'utilisation. Aérez l'environnement entre un client et un autre.

• Le Client ne doit pas porter de bijoux, laisser un maximum de ses effets personnels dans sa voiture et le reste dans une boite que le professionnel mettra à sa disposition.

155 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout